Extramadura

01 août 2006

Fêtes de Bayonne - festivals de bandas: lexique - conseils -

Charte du festayre: (à Bayonne)

- la ville t'accueille, n'y dégrade rien
- respecte les bayonnais et leurs biens
- porte la tenue rouge et blanche (entre 12 € à 15 € dans les grandes surfaces)
- respecte les secouristes et employés municipaux dans leurs travaux
- apprécie toutes les musiques vivantes et les animations de rues
- n'associe pas alcool et voiture
- ne fais pas de camping sauvage, deux campings sont à ta disposition
- n'amène pas de bouteilles en verre en ville
- utilise les toilettes publiques
- évite comportements sexistes et violents, voyeurs ou voyants
- sors couvert, respecte tes copains et copines

Conseils utiles

- Gardez toujours l'esprit fête : étant donné qu'il y a beaucoup de monde tous les soirs il faut parfois10 minutes pour faire 3 mètres et les mouvements de foule ne sont pas rares donc restez zen.

- Ne garez surtout pas votre BMW Z3 ou votre Porsche carrera devant l'église Saint André le soir vers 20h pour la soirée !! Ne garez pas non plus votre méhari sur les bords de la nive !!!

- Avant de commencer une soirée qui s'annonce "grosse", une cuillère à soupe d'huile d'olive vous rendra de bons services...

- "BOTE", idée qui nous vient d'Espagne qui consiste à mettre en commun l'argent pour payer les tournées. attention à ne pas perdre le porteur du BOTE. Surtout prenez un ami de confiance...   
La bière chaude : Attention aux élans de générosité ! Il est parfois d'usage qu'un inconnu vous offre des fleurs un verre. Sachez que la bière n'est jamais chaude ! et si cela peu ressembler à de la bière, sentez, et vous verrez que ce ne l'est pas ! A bon entendeur.

- Parlons des "mules " Ce sont des "gens" qui une fois qu'ils ont dépassé le seuil critique éthylique ont complètement perdu "l'esprit fête". Fuyez ces non-festayres, soyez plus malin qu'eux (ce n'est pas difficile), et laissez-les seuls avec leurs frustrations refoulées désinhibées par l'excès d'alcool. Heureusement, ils ne sont pas légion !

- Le cahier des fêtes : Très intéressant à faire si vous dormez à plusieurs. But du jeu : écrire ce qui vous passe par la tête lorsque vous rentrez des fêtes de Bayonne.

- Pensez à apprendre une ou deux chansons pour vous fondre dans l'ambiance (les Basques sont de grands chanteurs) et éviter de faire des Lalalalala.

- Acheter un appareil photo jetable pour prendre quelques photos souvenir. Les vidéos très bien réalisées et des photos seront sur fetesdebayonne.com

- Ne pas garder d'objet de valeur sur soi ou de grosses sommes d'argent.

- L'appel de la Nive : Nous vous déconseillons fortement ce délire auquel nous avons pu assister assez souvent : Il s'agit de faire un plongeon dans la Nive de l'un des ponts qui l'enjambe. Le problème c'est qu'il vaut mieux connaître l'heure des marées hautes et ce n'est pas toujours le cas pour certains plongeurs. A savoir qu'il y a aussi des rochers une eau que nous déconseillons de boire ainsi que des muges mutants ! Certains s'y sont cassé le coccyx et d'autres n'en sont jamais revenus. C'est cher payé pour être le héros d'un instant .

- Que faire si vous êtes perdu : rien... continuez à faire la fête.
N'essayez pas de retrouver vos petits copains dans la foule.
Utilisez votre portable pour les localiser ou vous signaler à eux.
Donnez-leur un point et une heure de rendez-vous avant 3 heures du mat.
Rejoignez un point croix rouge si vous redoutez quelque chose.

sources: ce site et ma propre expérience

_____________________________________________

SANTE et SECURITE
 


POUR FAIRE LA FÊTE EN TOUTE TRANQUILLITÉ

Poste de secours principal :

(derrière l’église Saint-André)

Gymnase du lycée Paul-Bert, place Paul-Bert

Postes de secours secondaires :

Ecole du Grand-Bayonne, rue Albert-1er

Crèche du quai Chaho, quai Chaho.

Les cafetiers, restaurateurs et les associations sont aussi là pour vous aider en cas de problème.

POUR SE REPOSER APRÈS LA FÊTE

Après la fête, deux aires de repos :

• Fontaine du roi Léon, avenue Paul Pras (derrière l’Aviron Bayonnais)

• Fontaine des Basques, place des Basques (devant l’Office de tourisme).

Tasse de café ou bol de soupe chaude offerts toutes les nuits : de 23h à 4h, les nuits de mercredi,jeudi et dimanche. De 23h à 5h les nuits de vendredi et samedi.

Pour faire la fête en toute sécurité :

Il est interdit de vendre ou de consommer de l’alcool dans les lieux publics et privés ouverts au public ainsi que sur la voie publique, à partir des horaires de fermeture des débits de boisson :

les jeudi 3, vendredi 4 et lundi 7 août de 3h à 9h du matin,
les samedi 5 et dimanche 6 août de 4h à 9h du matin

_____________________________________________

Hébergement - stationnement - transports

Camping blanc :

Mousserolles, avenue Duvergierde-Hauranne

Ouvert du mardi 14h au lundi 12h.

Douches de 9h à 15h à la salle Lauga. (avenue Jean-Rostand)

Camping vert :

La Floride, avenue Raoul-Follereau.

Ouvert du mercredi 9h au lundi12h.

Douches de 9h à 15h, au gymnase de la Floride.

consulter le règlement camping pour plus de détails

stationnement

transports

_____________________________________________

LEXIQUE BASQUE DE BASE DU PESTALIER


Vive le fêtes de Bayonne: Gora Baionako Pestak
oui: Baï
non: ez
bonjour: egun on
bonsoir: Gau on
bonne fête: Pasta on
merci beaucoup: Milesker, Esker anitz
c'est combien? zenbat da?
Gardez la monnaie: Atxik zazu
comment ça va: nola zira
a demain: Bihar arte
à bientôt: ikus arte
à tout-à-l'heure: gero arter, sarri arte
j'ai soif: egarri naiz
j'ai faim: gose naie
j'ai sommeil: logale naiz
une bierre et deux rosés: garagardo bat eta bi gorri
trois cidres et quatre patxaran: hiru sagarno eta lau patxaran
les toilettes svp: komunak otoi?
ce breuvage m'a troublé: zer mozkorra!

(source: kantaleon 2006)

_____________________________________________

LEXIQUE DU FESTAYRE OU HESTAYRE

banda, festayre ou hestayre, festival de bandas, pasa-calle (ou passe-rue), musique de bandas, féria (ou feria) (corrida, course landaise)

Les bandas sont en fait des orchestres de musique de fête, des fanfares bardées de couleurs vives, parfois accompagnées de danseurs (que le festayre peut remplacer à l'occasion!). L'éclat des costûmes et habits, des cuivres aussi, rappelle l'ambiance des anciennes fêtes traditionnelles que l'on attendait jadis avec impatience et qui nourrissaient les rêves les plus ennivrants. Ces fêtes ou l'on se retrouvait, dans la chaleur du groupe et ou chacun pouvait partager sa joie, se ralliant sous la banière des festivités.

Le terme banda vient-il de l'espagnol? Ses racines sembleraient provenir des langues des envahisseurs du haut moyen-âge.
Son sens évoluera peu au cours des siècles. Ce sera celui de la banière et de la troupe. Les bandas actuelles ont laissé l'aspect guerrier et conservé l'esprit du groupe et de la complicité.

Le festayre ou hestayre (comprendre celui qui suit la banda dans ses rythmes et refrains joviaux) aussi a délaissé toute connotation belliqueuse et canalise sa fougue et son énergie au profit de la fête et de la gaîté.
Il est à signalerque ce n'était pas 'festayre' mais 'hestayre' de 'heste' = fête en gascon.

De 'fête'? mot apparu au moyen-âge et provenant probablement du latin festus... gasconisé en heste ?
Festayre semble appliquer au mot gascon sa propre racine latine.

Lors des festivals de bandas, ce sont les bandas qui sont les centre d'intérêt. Ces festivals sont généralement organisés autour des coucours qui départagent les formations musicales par leurs qualités d'animations sur un podium, en 'pasa-calle', dans les cafés ou bistros, par leurs qualités musicales. L'aspect vestimentaire, banderoles,... fait aussi partie de l'image que laisse la banda, et n'est pas négligé, puisque la banda est surtout une formation musicale de fête! (http://www.festival-de-bandas.com/concerts.html)

Le pasa-calle (passe-rue) c'est un défilé de la fanfare de rue en rue destiné à animer la ville en fête. Ces défilés ne sont pas formels et s'ils gardent la rigueur des fanfares militaires pour l'organisation et les contraintes de l'orchestre, ils se sont dévergondés, et leur objectif est bien de s'amuser, de rigoler et multiplient les complicités avec le public. Les clins d'oeil plaisants ou satiriques font légion!.

La musique de bandas oscille entre musique paillarde et airs populaires, et airs dérivés de jazz, de blues, teintés de salsa (les bandas brésiliennes ayant les mêmes origines que les notres), ou encore des arrangements de musique classique poignants ou très évocateurs qui rendent toute la dimension harmonique à ces formations musicales dont l'intérêt principal est de produire une vraie harmonie que les connaisseurs sauront appécier.

Les férias (ou ferias) sont les fêtes en espagnol, mais par extension, on emploie ce terme pour désigner les types de fêtes d'origine espagnole (corridas), mais aussi qui touchent aux traditions qui placent les taureaux ou vaches au centre des divertissements (la course landaise est typiquement française et sans dommages pour les animaux
Elles ne peuvent se concevoir sans bandas !

La corrida est une opposition entre le toréador et le taureau, à l'issue de laquelle le taureau est affaibli, puis mis à mort.

Toréador n'est pas un mot inventé par Bizet et je le préfère à matador (de matar = tuer).
Dans son opréra Carmen, Bizet emploie un terme déjà introduit en France depuis le XVIIème. Il devient alors d'usage courant. Ce mot est un terme emprunté à l'espagnol torear (combattre le toro). 'Torero' et 'matador' ne viennent que plus tard...

La course landaise consiste à éviter la vache (dont les cornes ont été protégées pour éviter les blessures), en restant sur place (si,si!) ou encore par un saut de l'ange (ben pourquoi pas!!). Le bétail rentre intact (mais épuisé!).

source

_____________________________________________

Le petit DICO des fêtes BANDAS (source) :

BANDAS: Groupe de musiciens défilant dans les rues en jouant des airs connus dans le but d'animer, et de mettre une ambiance de folie. C'est une tradition très importante pour les Fêtes, le public aime écouter, danser et sauter dans les rues en les accompagnant. Les Bandas Bayonnaises sont très renommées. Citons-en quelques unes : La Bayonna Banda, les Dauphins, lous Tilhoules.

CASEMATES : (Voir plan) Autres endroits où l'on peut faire la fête. Cela diffère des bars et peñas en ce sens qu'elles sont situées dans les fortifications de la ville (dont le maître d'ouvre fut Vauban). Ouvertes dès la fermeture des bars classiques jusqu'au chant du coq.

CORSO : Défilé de chars décorés par des passionnés et associations (ex : Tipi Tapa) se regroupant autour d'un thème choisi par le comité des fêtes. Les participants rivalisent d'imagination et de créativité pour remporter le premier prix. Départ de St Esprit, passage rue Bernède devant le jury, contournement du jardin public, puis retour à St-Esprit. Un conseil : amenez vos enfants (beaucoup de monde).

DANTZAPI : Toutes les fins d'après-midi, place Montaut, les basques et amoureux du pays se retrouvent pour danser ensemble Fandangos et autres danses traditionnelles. Ouverts à tous, nombreux spectateurs...

DIANAS : Musique locale du matin.

ENCIERRO : Course de Toros du tauril aux arènes. Moment fort des fêtes de Pampelune, trés dangereux pour celui qui décide de courir devant les taureaux. Spectaculaire, A voir !

Encierro Txiki : course de toros en carton pour les enfants.

GAÏTEROS : Joueurs de Gaïtas.

GAÏTAS : Instrument de musique traditionnel basque qui se joue avec une anche.

JACQUELINE : Boisson typique des fêtes composée de grenadine, limonade et vin blanc.

KALIMUTXO : Boisson composée de vin rouge et de Coca-Cola. (Beurk...).

KATXI : 1 Litre dans un grand verre en plastique d'une boisson de votre choix (ex : Martini ... n'est pas Anne-So ...).

MASCLETA : Feu d'artifice où la "pétarade" importe autant que les couleurs.

PEÑA : (Prononcez pégna, voir plan)
Associations créées par des bandes de copains.
Cela ressemble à un bar mais on y sert de la bière, du cidre, du vin.
On peut y trouver à manger comme des gras doubles, soupe à l'oignon, axoa etc…
Ouvert dès la fermeture des bars classiques jusqu'au chant du coq.
Attention ouverture au public uniquement pendant les Fêtes

SAN FERMIN :
Saint patron des fêtes de Pampelune.

TAMBORRADA :
Animation de joueurs de tambours qui défilent dans les rues.
Tamborrada TTIKI : idem ... mais pour les petits nenfants

TRAINIERE :
Longue Barque traditionnelle basque en bois. Se pratique à plusieurs comme l'aviron.

TRIATH'DROLE :
Animation diurne, organisée par les Peñas où se mêlent activités sportives et spectacles délirants.

TXISTU :
Instrument de musique traditionnel basque, sorte de flûte. Txistulari : joueur de Txistu

XAHAKOA :
Accessoire important du festayre, quoique malheureusement un peu démodé, qui n'est autre qu'une gourde en peau dans laquelle on peut y introduire des breuvages "spéciaux".
Tout l'art consiste à s'envoyer une rasade du breuvage dans la bouche sans y mettre les lèvres et sans se tacher.

_____________________________________________

Posté par KNTHMH à 06:33 - Euskadi - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • vino griego

    desire les paroles de l'hymne de l'aviron bayonnais, merci à vous tous

    Posté par mums64, 04 décembre 2007 à 15:50
  • pas de problème

    http://extramadura.canalblog.com/archives/2006/08/05/2567235.html

    et tu regardes le titre de la chanson:
    la pena baiona et c'est les paroles dessous

    bonne année!

    Posté par KNTHMH, 31 décembre 2007 à 15:47

Poster un commentaire